DERNIÈRES PHOTOS

BIO

img-lenine-2

Oswaldo Lenine Macedo Pimentel, compositeur, producteur de disques et arrangeur, est né le 2 Février 1959. De Recife et Rio de Janeiro, au Brésil dans le monde, apporte dans ses compositions des influences culturelles de son pays et de plusieurs genres musicaux, sans tenir compte des étiquettes ou des cotes.

Avec 30 ans de carrière, dix albums publié, deux projets spéciaux et la participation à de nombreux albums d’autres artistes, Lenine ont eu ses chansons enregistrées par des gens comme Elba Ramalho, Maria Bethânia, Milton Nascimento, Gilberto Gil, Ney Matogrosso, O Rappa, Zélia Duncan, parmi beaucoup d’autres. Produit des CDs de Maria Rita, Chico César, Pedro Luís ea Parede et le chanteuret compositeur de Cap-Vert Tcheka, et des bandes sonores pour des romans, des sitcoms, films, spetacles de théâtre et danse, comme le célèbre Group Corpo.

Lenine a remporté cinq Grammy Latin, 2 APCA (Association des Critiques d’Art de São Paulo), neuf Prix de Musique brésilienne et a fait des présentations dans des dizaines de pays dans leurs tournées internationales de routine, qui a également conduit à certains des plus grands festivals de musique du monde, comme Roskilde (Danemark), Womad de Peter Gabriel (Angleterre, Espagne et les îles Canaries), Festival de Montréal (Canada) et Eurockéennes (France), entre autres.

Historique

Fils de José Geraldo et Dayse Pimentel, Lenine (ainsi nommé en raison d’un hommage au dirigeant soviétique socialiste de son père) ont montré un intérêt dans la musique comme un enfant. À l’époque, l’objet de son désir – la guitare de sa soeur aînée – a été secrètement touché quand il pourrait voler la clé de l’armoire où l’instrument a été maintenu.
Entre la messe avec sa mère catholique et auditions disques avec son père à huit ans Lenine acquiert le droit de choisir sur le programme du dimanche. Choisissez la musique, qui était du folklore russe et Tchaïkovski à Dorival Caymmi et Jackson do Pandeiro. A 17 ans, fan de rock and roll – de Zeppelin à Zapa passant par The Police – et déjà affecté par le son du Clube da Esquina, a rejoint la faculté de génie chimique. À l’époque, il commence à gratter ses premières compositions.

À 20 ans, verrouille le cours et va vivre à Rio de Janeiro, le partage d’une maison et rêve de vivre la musique avec d’autres amis et aussi compositeurs. Le groupe va vivre à Botafogo, l’appel Maison 9, célèbre pour être la maison de Luis Carlos Lacerda (Bigode), Jards Macalé et Sonia Braga. Après Lenine finalement il s’installe à Urca, où il vit aujourd’hui.

A Rio, Lenine a participé au festival MPB 81, promue par TV Globo. En 1983, il enregistre son premier LP avec Lula Queiroga, Baque Solto(Polygram), invité par Roberto Menescal. Pendant cette période, il a également travaillé en tant que guitariste de Danilo Caymmi.

Entre Baque Solto et son second album étaient en hausse période de dix ans, lorsque Lenine a établi en tant que compositeur et devient partie intégrante du mouvement musical de la ville. Participe à roues de samba Cacique de Ramos, le premier endroit où il a été reçu à bras ouverts à Rio, et compose samba carioca pour les blocs comme la «A Simpatia é Quase Amor”, et surtout “Suvaco de Cristo”.

En 1989, Elba Ramalho est le premier à enregistrer “Roda do Tempo” par Lénine et Braulio Tavares, de disque Popular Brasileira. A cette époque, Lenine a commencé à être invité à composer des musiques de romans et séries. En 1992, une autre chanson en partenariat avec Braulio Tavares pénètre dans le répertoire d’Elbe: «Miragem do Porto” de disque Encanto.

Le disque le plus important de Lenine, selon lui, a été lancé en 1993 en partenariat avec le percussionniste Marcos Suzano. Produit par deux et aussi Denilson Campos, Olho de Peixe (Velas) les a conçus pour le monde, en tournée avec les États-Unis, en Europe et en Asie, notamment au Japon.

En 1997, Lenine a sorti son premier album solo O Dia em que Faremos Contato (BMG), réalisé en partenariat avec Chico Neves et mixé au Real World Studio, le célèbre studio de Peter Gabriel à Londres. L’album a remporté deux prix Sharp dans la “Révélation” et “Meilleure chanson” avec “A Ponte” par Lenine et Lula Queiroga.

En 1999, Lénine lance Na pressão (BMG), qui a produit avec Tom Capone. Ce travail a remporté le APCA du “Meilleur album de musique populaire”, figurait dans la liste des meilleurs albums dans plusieurs pays et a vendu plus de 40.000 exemplaires rien qu’en France.

La carrière internationale prend de l’ampleur avec de nouvelles tournées en Europe, au Japon et au Canada, et particulièrement en France, où Lenine procède à effectuer tournées annuelles très réussie. En 2000, signe la direction musicale du spectacle Cambaio avec des compositions de Chico Buarque et Edu Lobo. En 2002, sort son cinquième album, Falange Canibal (BMG), encore une fois avec Tom Capone. Le CD a eu des contributions de Living Colour, chanteuse américaine Ani Di Franco, Eumir Deodato, Steve Turre et la Velha Guarda du Mangueira. Falange Canibal a reçu Latin Grammy dans la catégorie “Pop brésilienne contemporaine.”

En 2004, Lenine est invité par le projet “Carte Blanche”, la Cité de la Musique à Paris, qui, jusqu’à présent, seul un brésilien – Caetano Veloso – avaient participé. La proposition de la “Carte Blanche” est de donner à l’artiste “carte blanche” pour produire le spectacle qu’il désirait. Pour son spectacle, Lenine a invité la artiste cubain Yusa et le percussionniste argentin Ramiro Musotto. La présentation a donné lieu à CD et DVD Lénine Incité (Maison 9/BMG), qui a remporté deux Latin Grammy – “Meilleur CD de musique contemporaine” et “Meilleure chanson” avec “Ninguém faz idéia” de Lenine et Ivan Santos. L’album a également reçu 4 Prix de Musique Brésiliens: “Meilleur CD”, “Meilleure chanson”, “Meilleur Chanteur» et «Meilleur Chanteur – vote populaire.”

En 2005, Lenine produit le disque Segundo, de Maria Rita, et l’album De Uns Tempos pra Cá, de Chico César. À Paris, est l’une des principales attractions musicales “Année du Brésil en France», où elle a joué dans le Théâtre Zénith à côté de l’Orchestre National de l’Île de France et un choeur de 1400 jeunes français de l’enseignement public, en interprétant son travail et classiques brésiliens.

En 2006, lance Lenine MTV Unplugged (Sony BMG), qui a remporté le Latin Grammy du «Meilleur CD Pop contemporaine”. Dans la même année, est publié aux Etats-Unis la collection Lenine (Degrees Records). En 2007, le CD produit Lonji, de le chanteur de Cap-Vert Tcheka, et crée la bande sonore du spectacle “Breu”, de Grupo Corpo.

En 2008, Lénine publié le CD and LP Labiata (Maison 9/Universal). L’album est sorti dans 20 pays, avec une autre tournée internationale en 2009, et la chanson “Martelo Bigorna” figurant sur la bande originale du feuilleton Caminho das Índias (TV Globo), a reçu le Grammy Latino de la «Meilleure Chanson Brésilienne”. La même année, il a lancé à Festival de Rio, le film

Continuação, du cinéaste Rodrigo Pinto qui dépeint l’ensemble du processus de création puis gravure de disque Labiata, dont la première du spectacle à l’Olympia de Paris.

L’année suivante, en 2010, l’artiste lance un projet Lenine.doc – Trilhas (Maison 9 / Universal), qui comprend des chansons écrites pour les feuilletons, sitcoms, films, publicités, théâtre et danse. Une nouvelle tournée nationale et internationale commence.

En Février 2011, Lenine est invité à produire et diriger le spectacle d’ouverture du carnaval de Recife. Le spectacle, scénarisé par Braulio Tavares, remporte le titre de “Sous le même ciel» et rassemble une équipe de stars de la musique brésilienne: Céu, Elba Ramalho, Fernanda Takai, Isaar, Karina Buhr, Mariana Aydar, Maria Gadú, Marina Lima, Nena Queiroga, Pitty, Roberta Sá et Zelia Duncan.

En Octobre 2011, Lenine lance Chão (Maison 9 / Universal), son dixième disque de carrière, produit par Bruno Giorgi, JR Tostoi et lui-même. Le nouvel album – le considéré comme critique audacieuse et conceptuel – est une suite de dix chansons marquées par les sons de la vie quotidienne, comme le chant d’un oiseau, le bruit d’une bouilloire et le bruit des cigales en été de Urca (Rio de Janeiro).

En Mars 2012 commence la tournée Chão, sous la direction artistique de Paulo Pederneiras, du Grupo Corpo, qui est sur ​​la scène seulement Lenine, Bruno Giorgi et JR.Tostoi. L’utilisation des ressources de canaux multiples (appelé surround), selon Lenine, le spectacle subvertit les «voir-entendre” spectacles naturels de musique, d ‘«entendre-voir.” Dans celle-ci, le public est immergé dans une sorte d’expérience sensorielle où le son est le principal protagoniste. Une des premières tournées les plus réussies de Lénine, Sol a traversé plus de 80 villes au Brésil, ainsi que la France, l’Italie, l’Argentine, le Chili et l’Uruguay. Rez continue sur la route de la fin de l’année 2013.

En 2013, le chanteur-compositeur célèbre sa 30 ans de carrière. Au programme, des hommages, des documentaires, et 30 projets spéciaux tels que le retrouvailles avec Marcos Suzano au spetacle Olho de Peixe (Avril à Rio de Janeiro), la tournée européenne The Bridge (Mai, Août et Octobre), avec Martin Fondse Orchestra un concert spécial célébrant le disque Baque Solto (Septembre à Recife), mais le tournée Concertos Chão et les spetacles Lenine Solo. Toujours en 2013, la chanson “Se não for Amor, eu Cegue” (Chão) intègre la bande originale du roman “Saramandaia” (TV Globo) et Lenine signes la bande originale du nouveau spectacle de Grupo Corpo. Et “Ce n’est que le début.”

COMEMÓRIA

S'ENREGISTRER

DERNIÈRES VIDÉOS